Tag Catégorie Sharepoint

LibreOffice 4.x et Alfresco 4.x

1. Préambule

Depuis longtemps je suis à la recherche d'une interface simple entre la Bureautique et Alfresco. Après plusieurs tests comme :

  1. le protocole Sharepoint mis en place par Alfresco via le protocole vti.
  2. l'extension OPAL de starXpert pour Alfresco.
  3. l'extension LPSP basée sur le protocole SharePoint (voir : http://tekonorma.fr/WPblogTN/2012/02/alfresco-%E2%80%93-libreoffice-%E2%80%93-sharepoint-%E2%80%93-linux/)

Chacune de ces propositions ne m'ont jamais vraiment satisfaites, soit par l'utilisation de pseudo protocole libre mais basé sur Sharepoint ou de mise en place avec des intégrations coté serveur et client et parfois non multi OS.

Aujourd'hui, les choses ont changées grâce à Cédric Bosdonnat nous pouvons aujourd'hui avoir accès à tous les serveurs ECM compatibles avec la norme CMIS. En effet, c'est lui qui a réalisé et fourni la librairie libcmis en C++, pour une intégration dans LibreOffice.

J'en profite pour remercier Cédric pour son accueil, sa patience et pour toutes les questions que je lui pose encore régulièrement.

Cette librairie permet à LibreOffice de se connecter à n'importe quel répertoire documentaire compatible avec la norme CMIS.

Elle est aussi disponible pour tout autre projet d'intégration, celle-ci se trouve sur sourceforge à l'adresse suivante : http://sourceforge.net/projects/libcmis/

Ces fonctionnalités sont disponibles depuis la sortie de la version 4 de LibreOffice. Elles sont aussi disponibles dans la version 3.6 de LibreOffice comme fonctionnalités expérimentales (voir dans le menu option pour la rendre active).

Lire l’article en entier

Alfresco – Libreoffice – SharePoint – Linux

Jamais je n'aurais cru faire du SharePoint sous linux et en plus avec LibreOffice.
 
Tout récemment à été posté dans les extensions de LibreOffice ce projet :
LPSP pour Libreoffice Pour SharePoint (LibreOffice extension providing connection to SharePoint).
Nous devons se projet à Miklos Vajna alias vmiklos, sous la licence GPL.
Celui-ci est parti du projet OPAL (OPenoffice ALfresco) fourni par la société StarXpert :
http://blog.starxpert.fr/?p=877
 
Contrairement à une extension développé il y a quelques années par une personne de chez SUN, non libre. L'extension LPSP n'est pas spécifique à Alfresco. Je suppose que cette extension fonctionne pour tous les projets utilisant une implémentation de SharePoint. Ce qui doit permettre à toute personne sur Windows d'accéder à un vrai SharePoint à partir de LibreOffice. Je n'ai pas de SharePoint à disposition pour faire le test.
 
Pour l'instant à ma connaissance, seul l'ECM Alfresco supporte se protocole en dehors de Microsoft.
Pour rappel : C'est suite à une décision de justice de la Commission Européenne pour antitrust que Microsoft a publié son protocole Sharepoint :
 
J'attendais depuis longtemps quelque chose de simple et de libre pour pouvoir accéder à mes documents sur alfresco à partir de libreoffice et cela quelques soient le système d'exploitation.

Alfresco dans Linux Pratique

Bonjour

Un petit post pour parler d’un article paru dans le Linux pratique de mars-avril 2010 (http://www.linux-pratique.com/).

Linux Pratique N 58

Linux Pratique N 58

Pour l’occasion Linux Pratique à créer une rubrique : « Solutions Professionelles ».

Je vous cite l’introduction de l’article :

« Un projet industriel au sens large (informatique, produit d’assurance, produit banquaire) nécessité la mise en oeuvre de nombreuses expertises. Celles-ci partent d’un besoin exprimé et cet article se propose de discuter de la problématique ardue de la gestion de la documentation dans un projet »

 

linux_pratique article alfresco

linux_pratique article alfresco

L’article pose le postulat d’un besoin pour une société dans l’industrie du logiciel de gérer sa documentation au travers du processus de conception du « chargé de clientèle » jusqu’au « chargé de qualité » en passant par la production et le développement.

Le besoin ressenti étant la mise en place d’une solution collaborative autour de la documentation. L’auteur (p-e-g ?) ayant l’expérience des technologies MOSS (Microsoft Office Sharepoint Server) et Alfresco propose d’appréhender les avantages/inconvénient de ces 2 solutions.

Ne pas oublier que nous sommes dans une revue défendant le libre et l’open-source, excellente au demeurant pour la découverte du monde linux pour tout type de profil utilisateur.

L’article commence par présenter MOSS dans ces grands principes et notamment une étude de prix (estimation) pour une structure de 10 personnes. Choses que je ne peux pas juger n’ayant aucune idée de la tarification de MOSS. L’approche, et les arguments sont honnêtes et pertinents.

Puis vient la présentation d’Alfresco, avec la présentation de sa double licence sur le modèle de REDHAT et MySql. Je ferais juste une remarque de l’auteur qui sous-entend que seule la version entreprise support les bases de données commerciale. Cette affirmation demande une confirmation, il me semble que la version communautaire peut se connecter sur Oracle ou SqlServer.

Le reste de l’article que je vous laisse découvrir présente la mise en place  de groupe et d’utilisateur dans l’interface share d’Alfresco. Vous y découvrirez aussi la mise en place de l’intégration de MSOffice dans Alfresco à partir du protocole SharePoint mise au point par Alfresco. Ainsi que le versionning, l’édition par check-in check-out permettant de faciliter le travail collaboratif.

La conclusion est plutôt surprenante vis à vis de la solution ouverte Openoffice.org. Nous ne pourrons qu’être désolé que l’éditeur ne fasse pas d’effort vis à vis de openoffice.org pour offrir une solution équivalente de sharepoint. Je sais qu’il existe des projets en cours du coté de la communauté, mais aujourd’hui aucun n’a aboutie.

En conclusion, l’article fait de la lumière sur un projet vraiment très intéressant pour les entreprises et notamment les PME. Alfresco leur permet en effet d’accéder à des processus d’entreprise qui il n’y a pas si longtemps n’étaient disponible que pour les « Grand comptes ». Encore faut-il que les PME soit au courant de ces projets opensource et libre existent.